Tsutomu Miyazaki - THE otaku morbide !

Publié le par PAO3

Tsutomu-Miyazaki200.jpg

Tsutomu Miyasaki est né le 21 août 1962 avec une malformation des mains. Il a ainsi été mis à l'écart dès l'école élémentaire et s'est replié sur lui même. Bien qu'il était très bon élève, ses notes ont chuté de manière dramatique et atteigna un des derniers rangs de sa promo. N'étant pas reçu à l'université de Meiji, il ne poursuiva donc pas les études d'anglais qu'il comptait suivre, à la place, il étudia le métier de technicien photo.

Entre 1988 et 1989, Miyazaki a mutilé et tué quatre petites filles, agées entre quatre et sept ans. Il a violé leurs corps et mangé des portions des deux dernières fillettes.
Pendant la journée, Miyazaki était un employé basique mais durant son temps libre, il selectionnait au hasard les enfants qu'il allait tuer. Il terrorisait les familles de ses victimes en leur envoyant des lettres détaillant les horreurs qu'il avait faites à leurs enfants. A une des familles (celle d'Erika Namba), Miyazaki a envoyé une carte postale morbide rassemblant des mots découpés depuis des magazines et formant "Erika, Froid, Toux, Coup, Repos, Mort".

Il autorisa le corps de la première victime Mari Konno, à se décomposé dans les montagnes près de chez elle, mais coupa les pieds et mains qu'il garda dans son placard (qu'on retrouva lors de son arrestation). Le reste des os était réduit en poudre qu'il envoya à la famille dans une boîte, accompagnée de plusieurs dents, des photos de ses vêtements et une carte postale où il était écrit "Mari, Incinérée, Os, Investigation, Preuve".

La police a découvert que les familles des victimes avait en commun des appels étranges. En effet, le téléphone sonnait mais personne ne répondait quand il était décroché. Si personne ne décrochait le téléphone, celui ci pouvait sonnait pendant 20 minutes.

Le 23 juin 1989, Miyazaki, tentant alors d'insérer une loupe dans le vagin d'une petite fille, fût attaqué par le père de cette dernière. Miyazaki fût ensuite arrêté par la police. On retrouva chez lui une collection de 5763 cassettes vidéos, certaines contenant des anime pornographiques et films d'horreur (dont un s'avéra être la source d'inspiration d'un de ses meurtres). Il y avait également des vidéos et photos de ses victimes.
Miyazaki reste extrêmement calme pendant sa capture et son procès. Sa peine fût sa condamnation à mort par pendaison, la date n'étant toujours pas fixée, le meurtrier est toujours en prison.

Tsutomu Miyazaki fût désormais connu comme l'Otaku meurtrier, le tueur de petites filles ou encore Dracula. Ses crimes alimenta une crainte envers les otaku au Japon.


Publié dans Otaku illustres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 30/11/2008 23:42

Pardon ? En quoi Miyasaki était-il un otaku ? Quel est le rapport entre l'Otakuisme et les meurtres en série ?

Cet article n'a aucun intérêt...